TÉLÉCHARGER BD ASTERIX CHEZ LES PICTES GRATUITEMENT

Et surtout, arrêtez de faire apparaître des animaux de fiction, cela rappelle trop les dérives d’Uderzo Dragon, atlantide, extra-terrestres Bref je ressors de la lecture de cet Asterix, avec une opinion un peu mitigée. Astérix chez les Pictes – 35 – ePub. Ouais, c’est pas mal, un nouvel album d’Astérix assez correct dans l’ensemble. Le cadeau de César 11 3.

Nom: bd asterix chez les pictes
Format: Fichier D’archive
Système d’exploitation: Windows, Mac, Android, iOS
Licence: Usage Personnel Seulement
Taille: 25.44 MBytes

En route pour l’aventure! Cette année, c’est « Astérix chez les Pictes » ou en Ecosse, c’est comme on veut. Vous vous demandez si vous allez être déçu, surpris ou tout simplement passer un bon moment de lecture? On y retrouve le kilt, le lancer de tronc, le Whisky l’eau de malt , le Loch Ness etc Les femmes du village gaulois ne ressemblent pas trop à celles dessinées par Uderzo.

Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l’activité de notre site. Depuis la création des site bdgest. Notre conviction est qu’une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs. Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit:. L ‘hiver est rude en Armorique.

Le manteau de neige rendant vaine toute chasse au sanglier, Astérix et Obélix n’ont d’autre choix que de se replier sur la plage pour y glaner quelques douzaines d’ huîtres. Bien leur a pris, car c’est là qu’ils découvrent un singulier naufragé. Après une prise de contact plutôt glaciale, le village gaulois offrira la chaleur de son asile à Mac Oloch, beau et viril guerrier picte exilé involontaire par le fourbe Mac Abbeh.

Fidèles à leur habitude, les irréductibles Gaulois n’hésiteront pas une seconde à aider le jeune éphèbe à rentrer chez lui pour retrouver sa bien-aimée… EnAlbert Uderzo et René Goscinny créent Astérix le Gaulois pour le journal Pilote dont ils sont aussi les co-fondateurs. Cinquante-quatre ans plus tard, cette série représente toujours une des plus grandes aventures éditoriales qu’ait vécue la bande dessinée.

Dépassant dorénavant Tintin en termes d’albums vendus dans le monde, chaque sortie d’un nouvel album déclenche une tempête médiatique à laquelle il est difficile d’échapper. Si ce déploiement marketing peut paraître outrancier, il faut garder à l’esprit que les médias […]. Pas d’accord avec Nimajneb2. Une série ne doit pas forcément s’arrêter avec les auteurs.

Sans doute passés aux oubliettes alors qu’ils ont acquis leurs lettres de noblesses avec des repreneurs! Ceci dit, ce nouvel opus d’Astérix est sans conteste bien meilleur que les derniers Uderzo, il faut dire aussi que plus mauvais aurait été difficile! On retrouve un peu de l’univers Astérixien, même s’il reste du boulot pour arriver à la cheville de Goscinny.

Et surtout, arrêtez de faire apparaître des animaux de fiction, cela rappelle trop les dérives d’Uderzo Dragon, atlantide, extra-terrestres Conrad et Ferri vont malheureusement récidiver dans l’album suivant avec des licornes cette fois!

Pas mal, ce qui n’était pas évident au départ, mais peut mieux faire. Elle prendrait plus de valeur symbolique. Le dessin est tout-à-fait à la hauteur!

Quant à Ferri, son rôle n’était pas le plus facile Un bien bel album comme cela faisait longtemps qu’il n’en était pas sorti! On revient en arrière et ça fait du bien!

On etait déçus des derniers albums fades et inutiles! ACLP renoue avec le passé des grands Asterix. C’est une sorte de renaissance, on retrouve les ingrédients que l’on aimait tant. Les errances et égarements des tomes 28 à 33 sont oubliés,et on repart sur de bonnes bases.

C’est un album d’Astérix simple et efficace. Il y a clairement du mieux par rapport aux quelques derniers be, mais la narration reste laborieuse et les quelques très bons jeux de mots ne rattrapent une histoire laborieuse et un peu longue. Goscinny restera irremplaçable encore lez très longues années. Le dessin à la Uderzo est bon, mais le trait rondouillard d’Uderzo me manque quand même. Au final, déception mais avec quand même une toute petite lueur d’espoir pour les tomes avenir.

  TÉLÉCHARGER ALBUM FURAX BARBAROSSA TESTA NERA GRATUITEMENT

Pour répondre à ramses12 qui prétend que rien n’est impossible dans astérix et qu’il n’y a pas d’abberance, prends Astérix et les goths: Astérix se rend à pied en Allemagne depuis la Bretagne comme s’il faisait une simple promenade en forêt. Fais-le et dis moi si c’est « possible ». Je trouve l’avis de ChrisColorado incroyablement dur, voire « à charge ».

bd asterix chez les pictes

Je suis désolé, mais hormis les clichés de base dont Chris semble parler whisky, cornemuse, loch ness Enfin, côté humour, je suis bidonné chaque fois que je lis la case où un poissonnier picte vient livrer des poissons et qu’un romain sur le mur d’hadrien lui demande de « faire le tour »!

Humour fin et absurde à la Ferri, dans la pure tradition Goscinny!

Astérix – Tome 35 : Astérix chez les Pictes – 35

Après 3 lectures de cet album, je me bidonne encore et toujours, tout autant que lors de ma première lecture. D’ailleurs, ce n’est pas A. Uderzo qui a déjà dit: Vous avez beaucoup de talent.

Vous savez faire rire et à bientôt avec « Le Papyrus de César ». Bref, je ne regrette pas de m’être procuré cet album et je le recommande à qui veut bien m’entendre me lire!

C’est un album de transition ou les auteurs n’ont pas souhaité prendre de risques mais ça reste plaisant à la lecture. Y’a du mieux mais bof Les traits de Conrad se calquent parfaitement sur ceux d’Uderzo, il n’y a donc pas grand chose à dire sur le dessin. Pour ce qui est du scénario, on est évidemment et heureusement! Mais il est dur de passer après un génie tel que Goscinny. Le scénario de Ferri souffre donc de la comparaison. Il savait qu’en acceptant ce contrat juteux, euh pardon ce défi, il s’exposerait à un parallèle avec son illustre prédécesseur.

Malgré tout, parce qu’Astérix restera toujours Astérix, j’attends la suite avec enthousiasme!

bd asterix chez les pictes

Oui, je suis naïf Je m’attendais à beaucoup mieux!! Le début est super avec le pictes échoué sur la plage, mais ensuite on s’ennui et on s’ennuicertes il y a de l’humour et sa m’a fait par moment rire; J’encourage tout de même Ferri et Conrad pour d’autres aventures avec Astérix et Obélix.

Reprenant la tradition du voyage qui a fait le succès de tant de précédent Albums, ce nouvel opus se révèle peu original. Mais pas facile de reprendre Astérix, et au final le résultat reste correct.

bd asterix chez les pictes

Il en fallait un, le voilà: Tous ces lecteurs partagent un vocabulaire commun pour qualifier cette Les plus enthousiastes reprenant celui de la presse dans sa publici.

Or donc c’est bien cette quasi unanimité qui m’a décidé à le lire. Je dis bien lire et pas acheter, je suis pas fou non plus. En effet quelques éléments avaient déjà fait naître chez moi un sentiment de méfiance: Connue pour son amour de la littérature et son désintérêt mercantile. Ces deux derniers points sont importants car ils sont représentatifs du degré d’originalité et d’humour du scénario.

Asterix #35 Astérix chez les pictes –

C’est à dire proche du néant. Car tout fonctionne sur des clichés attendus, servit et resservit, présentés ici avec astsrix, la subtilité et le second degré nettant plus que de lointains souvenir chez Ferri.

Jusqu’alors Chezz était réputé pour s’adresser à toutes les générations de lecteurs. Aujourd’hui les plus de 8 ans passé votre chemin. L’aspect aventure de saterix ne vaut guère mieux, le point d’orgue étant l’élément déclencheur mais pour ça je vous renvoie à la critique de ramses Il a oublié de rajouter astérix et obélix, car enfin leur présence et qualités respectives, ne sont pas indispensables à l’histoire.

  TÉLÉCHARGER BROADCOM NETXTREME BCM5782 GIGABIT ETHERNET CONTROLLER PCI GRATUITEMENT

Bref une histoire caméléon, pouvant s’adapter à n’importe quelle série. C’est là la preuve qu’un album est mauvais et ça ne se limite pas à Astérix. Il n’a su qu’en exécuter la recette, basée sur des ingrédients marketing, oubliant que la recette du succès n’existe pas.

En ce qui concerne le dessin, au-delà des éléments évoquées plus hauts pour la couverture astrix valables pour l’album, j’ai remarqué quelques erreurs dans les proportions pictea à plusieurs reprises le regard des personnages dévie de son objet. Si le trait initial de Conrad est intéressant le rapprochement avec celui d’Uderzo le rend inexistant et l’on se demande alors le choix de ce dessinateur plus qu’un autre les informations à ce asrerix et concernant le choix de ferri sont en ce qui me concerne assez évasives.

Peut-être s’affirmera — t — il dans le futur, mais si c’est juste pour brosser les fans dans le sens du poil et arriver au final à son trait de base, autant le faire tout de suite. Je sais que l’on pourrait me rétorquer, comme il l’a déjà été dit ailleurs, que la comparaison avec les auteurs originaux est facile, que Ferri et Conrad avaient la pression et qu’ils ont du travailler assez vite.

Il ne faut pas oublier non plus que ce ne sont pas des débutants. Il s’agit d’auteurs confirmés, chacun ayant connu le succès. Et qu’en son temps, Uderzo travaillait de front sur Astérix et Tanguy et Laverdure, avec pour chacune de ces séries un album par an. De même pour Goscinny, qui en plus d’Astérix, a assuré le succès de Lucky Luke et Iznogoud pour ne citer que ceux là. Picts, c’est pas mal, chhez nouvel album d’Astérix assez correct dans l’ensemble.

Jusque maintenant, on a eu « Astérix chez les bretons », « Astérix chez les belges », « Astérix chez les helvètes », « Astérix en Corse », « Astérix bdd Hispanie », « Astérix chez Rahazade », « Astérix et les goths »,etc etc. Cette année, c’est « Astérix chez les Pictes » ou en Ecosse, c’est comme on veut. L’occasion, pour nous, lecteurs, de découvrir de manière drôle et souvent caricaturale les us bs coutumes de toutes ces populations en compagnie de notre célèbre duo gaulois.

Certes, l’histoire de Jean-Yves Ferri ne révolutionnera pas la série et j’ai connu des albums beaucoup plus inspirés et comiques. Mais bon, pour un premier pas dans la série, Ferri et Conrad se débrouille encore bien. Leur album s’inscrit bien dans la continuité de la série et ne la « dénature » pas comme l’avait fait l’album « Le ciel lui tombe picte la tête ». Il y a quelques bons jeux de mots, de bons petits gags « anecdotiques » délochalisation, mac keul?

Par contre au niveau action picres combats avec les romains, pitces repassera pour un autre album car dans celui-ci c’est très très pauvre. Rien de très original, mais chezz album renoue avec ce qui a fait la fraîcheur de cette série.

Ce n’était pas facile pour les auteurs, on sent qu’ils se sont parfois enfermés à être trop respectueux du style de leurs illustres prédécesseurs, mais au final c’est pas si mal et j’ai pris du plaisir à lire cet opus, bravo donc. Un album dans la continuité de la série avec ses codes mais les jeux de mots sont moins fin tout comme les noms des personnages.

Ne parlons pas du nom des différentes tribus qui sont tout sauf drôle. Au niveau des sosies qui étaient le point fort des anciens auteurs c’est aussi moins bon.